10 choses, Canoe, Nouvelles

10 choses à ne pas faire à Québec

 

Oubliez ces éternelles listes de choses à faire en voyage. Voici 10 conseils pratiques quant aux choses à ne pas faire lorsque vous découvrez une nouvelle ville.

Dans la ville de Québec, il ne faut pas…

1. Rater la Saint-Jean-Baptiste sur les Plaines.
Il faut absolument fêter la Saint-Jean-Baptiste sur les plaines d’Abraham. Au programme: feux de joie, ambiance survoltée, musique sous toutes ses formes, marée humaine vêtue de bleu et de blanc, feux d’artifice et rencontres insolites.

2. Oublier de boire une flûte de bière sur la Grande-Allée.
Les touristes et les habitants de la ville s’installent sur une terrasse de la Grande -Allée, commandent une célèbre flûte de bière (la plus petite contient 2 bières et demie) et profitent de l’été en regardant les gens déambuler avec style. (On y va pour voir et être vu !)

3. Croire que tout est à proximité.
Il n’y a pas de métro à Québec. Par contre, le transport en autobus est assez bien organisé. Heureusement, car les nombreuses attractions de la ville sont souvent éloignées. Le mieux est toutefois de découvrir la ville en voiture pour en profiter pleinement.

4. Manquer d’aller s’amuser au Village Vacances Valcartier.
35 glissades d’eau, 66 jeux d’eau et deux rivières thématiques, un camping ultra-moderne et des activités de rafting; le Village Vacances Valcartier est un incontournable pour les amateurs de sensations fortes.

5. Négliger d’aller manger une poutine chez Ashton.
La meilleure poutine (oui oui !) se trouve à Québec ! Il faut se rendre au restaurant Ashton le plus près (il y en a 18 dans la grande région de Québec) pour savourer cette petite merveille.

suite

Collaboration spéciale pour canoe.ca

Publicités
Par défaut

Une réflexion sur “10 choses à ne pas faire à Québec

  1. « 8. Parler anglais alors qu’on sait s’exprimer en français.

    Par pitié, si vous parlez français – même s’il est approximatif – exprimez-vous en français. Pour les Québécois, entendre des étrangers parler français est une véritable source de bonheur »

    Wow, tout le contraire de Montréal, où tous les francophones se mettent aux genoux afin de me parler en anglais, comme j’ai malheureusement découvert! Soit ça ou ils s’intéressent pas du tout à me parler. Ok.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s